Pourquoi comparer la minéralisation des différentes Eaux Minérales ?

Eaux Minérales

Bien que l’on consomme de l’eau au quotidien, nombreux ignorent que la minéralisation, c’est-à-dire le taux de minéraux contenu dans une eau qui varie d’une eau minérale à une autre. Cette information peut cependant aider à préserver la santé notamment en buvant une eau minérale adaptée à vos besoins et votre mode de vie. Quels sont donc les éléments à considérer pour choisir une eau minérale à consommer régulièrement ?

L’essentiel sur la minéralisation des eaux minérales

Pratique assez fréquente auprès des sportifs, la comparaison des eaux minérales en fonction de leur minéralisation tend à se démocratiser dans la mesure où la teneur en minéraux d’un liquide qu’on boit influence grandement l’hydratation de l’organisme. Connaitre la composition de ce liquide s’avère parfois nécessaire pour choisir l’eau minérale à consommer quotidiennement. Mais pourquoi ? En réalité, chaque eau minérale possède une teneur en minéraux spécifique qui lui confère un goût et un taux de minéralisation propre à elle. C’est donc ce taux de minéralisation que l’on compare afin de trouver une eau dont la propriété convient à celui qui la boit.

Si certaines sont plus minéralisées que d’autres, c’est principalement grâce à la nature des oligo-éléments qu’elles contiennent, mais aussi de leur provenance. Une eau de source embouteillée à la source aura par exemple une composition variable et une saveur stable alors qu’une eau minérale naturelle aura plutôt une composition et un goût invariable. Notez ainsi que contrairement à l’eau faiblement minéralisée provenant d’une source, les eaux minérales contiennent des sels minéraux (potassium, calcium…) ainsi que des oligo-éléments (fluor, silicium…) les rendant plus minéralisées que l’eau plate ou l’eau de robinet.

Différentes compositions selon les besoins

Bien qu’il soit recommandé de varier les eaux minérales qu’on boit et surtout de modérer la consommation d’eau très minéralisée, certaines d’entre elles peuvent toutefois servir dans certaines situations (dans le cadre d’une cure par exemple). Pour ne pas faire d’erreur, mieux vaut lire l’étiquette qui mentionne la composition de l’eau et sa teneur en minéraux. Vous pourrez ainsi choisir selon vos besoins et préférences.

Trois éléments sont à considérer absolument lors du choix : calcium (Ca), magnésium (Mg) et sodium (Na). Les eaux minérales naturelles avec un taux de calcium élevé (plus de 125 mg/litre) peuvent aider à lutter contre l’ostéoporose, mais sont également idéales pour compléter une carence ou une alimentation insuffisante. Si une eau minérale contient plus de 55mg/litre (L), elle est dite magnésienne. Ce minéral est généralement connu pour réduire la fatigue, l’anxiété et le stress.

Les eaux bicarbonatées, c’est-à-dire une composition contenant plus de 600mg/litre, quant à elles agissent sur le transit et sont donc conseillées pour améliorer la digestion. D’autres eaux minérales sont riches en sodium avec plus de 360 mg/L. Comme ce minéral améliore l’effort physique du sportif, il peut aider à limiter l’apparition de crampes, tout comme le potassium. Pour les sportifs qui réalisent des entrainements intenses et prolongés, une teneur en sodium supérieure à 200 mg/L sera particulièrement conseillée pour favoriser l’hydratation.

Les eaux minérales contenant des oligo-éléments comme le zinc ou le fluor peuvent par ailleurs contribuer au bon fonctionnement de l’organisme. Les eaux faiblement minéralisées sont idéales pour les bébés, mais aussi aux personnes souffrant de calcul rénal.

Une eau minérale naturelle adaptée à chaque âge

Dans la mesure où les besoins de chacun varient en fonction de l’âge, du mode de vie et de l’activité physique, le choix d’une eau minérale à consommer quotidiennement devra donc se faire en fonction de ces facteurs. La plupart du temps, c’est la composition de l’eau et l’âge de l’utilisateur qui sont déterminants.

Pour les bébés dont les besoins en hydratation sont élevés, il faudra une eau faiblement minéralisée (résidu peu élevé et sans nitrates). Il convient d’ailleurs d’opter directement pour une bouteille qui porte la mention « adaptée à l’alimentation du nourrisson » pour plus de sécurité. Cette mention est en effet règlementée par la loi.

De même que les nourrissons, les futures mamans ont également besoin de beaucoup d’eau tout au long de la gestation et de l’allaitement. En plus d’augmenter sa consommation d’eau, une femme enceinte ou qui allaite devra aussi privilégier une eau minérale calcique et magnésienne pour éviter les carences.

Pour les enfants et adolescents en pleine croissance, une eau calcique sera idéale pour consolider et fortifier les os tout en comblant les besoins journaliers. En revanche, les seniors, dont la perception de soif s’atténue avec l’âge, ont besoin de boire une eau de qualité régulièrement pour rester en forme. Des eaux minérales calciques et riches en magnésium sont recommandées pour limiter les risques de trouble osseux.

Pour les femmes en phase de ménopause, la consommation d’eau minérale avec un taux de calcium élevé peut aider à préserver la densité osseuse.

Chez les adultes en bonne santé, la composition de l’eau à boire dépend des besoins. S’il est possible de boire une eau légèrement ou moyennement minéralisée au quotidien, boire une eau fortement minéralisée s’avère pratique dans certaines situations. Une eau minérale riche en magnésium est ainsi recommandée en cas de fatigue passagère tandis qu’une bouteille pauvre en sodium sera plus adaptée aux individus souffrant de troubles de la tension artérielle. Si vous avez un problème de digestion, privilégiez des eaux minérales riches en bicarbonate.

Hydratation et activités sportives

Dans le cadre d’une pratique sportive, même occasionnelle, l’hydratation est capitale. Il faudra boire avant le début de l’entrainement, pendant et après puisque l’eau va optimiser les performances et la thermorégulation du corps durant l’effort. Chaque composition des eaux correspond à une étape précise de l’entrainement. Pour faciliter la récupération après une compétition par exemple, la consommation d’eau minérale avec un taux élevé en bicarbonate sera conseillée.

La pratique d’une activité intense et prolongée ou un sport qui fait beaucoup transpirer engendre généralement une perte d’eau et de sodium. Pour travailler efficacement vos muscles tout en s’hydratant correctement, privilégiez une eau minérale sodique ou bicarbonatée.

Lors des jours de fatigue, une bouteille contenant un taux de calcium ou un taux de magnésium élevé sera recommandée. Une eau calcique comblera les besoins du sportif et complètera les apports alimentaires. Grâce à sa forte teneur en minéraux, cette eau apporte une hydratation de qualité.

La déshydratation étant source de nombreuses lésions chez les sportifs (élongations, claquage, etc.), l’hydratation nécessite une attention particulière. Si certaines eaux minérales naturelles sont conseillées pour récupérer, il convient toutefois de diversifier les habitudes. Dans tous les cas, il faudra boire au moins 1,5 L d’eau minérale par jour auquel on ajoute l’hydratation durant l’effort.

Choisir une eau minérale particulière : des conseils !

Puisque les eaux minérales naturelles sont nombreuses sur le marché, on a souvent du mal à trouver la marque, le type ou la bonne composition d’eau minérale qu’il faut acheter dans le cadre d’un régime alimentaire. Que ce soit lors d’un programme de perte de poids ou de remise en forme, l’hydratation est primordiale puisqu’elle fournit des minéraux au corps, sans apport calorique. L’eau minérale est donc à privilégier pour prévenir les carences en magnésium et en calcium. Privilégier des eaux calciques ou magnésiennes permettra de couvrir les besoins quotidiens.

Autre élément à connaitre lors du choix d’une eau minérale : le résidu sec qui indique la minéralisation d’une eau. Il s’agit d’un indicateur qui permet de savoir si une eau est faiblement ou fortement minéralisée. Sur l’étiquette, il exprime le taux de minéraux obtenu après évaporation d’un litre d’eau : 50 à 500 mg/L (eau faiblement minéralisée), 500 à 1500 mg/L (eau moyennement minéralisée) et plus de 1500 mg/L (eau fortement minéralisée).